Erna Aaltonen

Au-delà des Sphères

8 septembre – 8 novembre 2018

Vernissage le samedi 8 septembre 2018 à partir de 18h en présence de l’artiste

Erna Aaltonen - Erna Aaltonen exhibition - Erna Aaltonen gallery - Erna Aaltonen avalaible at the gallery - contemporary ceramic Erna Aaltonen

Big Black Monolith (VII), 2010, h. 82 x 51 x 41cm- White Monolith (VIII), 2010, h. 69 x 50 x 13cm, Bob, 2018, h.34 cm, Ø 31 cm, grès, photo Johnny Korkman

La céramiste finlandaise Erna Aaltonen revient à la Galerie de l’Ancienne Poste avec un nouvel ensemble d’œuvres récentes mêlant ses célèbres sphères à des formes sculpturales où les effets de matière occupent toujours une place primordiale et font vibrer une palette de nuances subtiles caractéristiques du travail de l’artiste.

Erna Aaltonen, née en 1951 en Finlande, a acquis une reconnaissance internationale pour son oeuvre céramique au cours des années 2000. L’artiste a reçu en 2014 le Grand Prix du Design de l’Etat finlandais et le Musée International de la Céramique de Faenza (Italie) lui a remis en 2015 une médaille d’or pour l’ensemble de son œuvre,

Les œuvres d’Erna Aaltonen figurent dans de nombreuses collections publiques et privées en Europe, aux Etats-Unis, en Chine, au Japon et en Corée.

Communiqué de presse

« Les Sphères ont toujours occupé une place centrale dans mon travail. Mais pour cette deuxième exposition à la Galerie de l’Ancienne Poste, je souhaitais également montrer d’autres facettes de mon œuvre », explique Erna Aaltonen. À la rondeur harmonieuse des globes colorés qui ont fait sa réputation, répond aujourd’hui la rigueur de ses Monoliths. Mais une rigueur douce. Rien de froid, ni d’austère dans ces créations verticales de l’artiste finlandaise. Aucun angle sévère, aucune arête tranchante. Plutôt une élégance sereine. Des proportions parfaitement équilibrées, des formes qui se dressent et imposent, discrètement, leur corps dans l’espace.

Erna Aaltonen aime l’épure, et ses influences sont davantage à chercher dans les champs de l’architecture moderniste et de la sculpture minimaliste, que dans celui de la céramique, ancienne ou contemporaine.[…]

Ceux qui connaissent son travail le redécouvriront ici sous un angle nouveau. Une quinzaine de Sphères dialoguent avec un ensemble de Monoliths, certains créés au début des années 2010 mais jusqu’ici très peu montrés, et d’autres, de plus petit format, réalisés spécialement pour l’occasion. La confrontation de ces deux grandes « familles » permet d’apprécier toute la cohérence de l’univers artistique d’Erna Aaltonen – des sculptures abstraites aux volumes et aux lignes très simples -, mais aussi de mesurer la subtilité de ses mille et une variations formelles et colorées.

Guillaume Morel
Journaliste et critique d’art,
Extraits.